Quelles opportunités peuvent tirer les entreprises de la réforme de la formation professionnelle ?

réforme formation

 la loi pour « La liberté de choisir son avenir professionnel », remplaçait les Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) en Opérateurs de compétences (Opco) qui sont désormais au nombre de 11. Depuis ce 1er avril 2019, l’Opérateur de compétences (Opco) Construction (Constructys) est officiellement agréé par l’État comme gestionnaire de la formation et de l’apprentissage dans les secteurs du BTP, de l’architecture et du négoce.

En attendant de retrouver Claire Khecha, Directrice Générale de Constructys, lors de la prochaine conférence EFE dédiée à la réforme 2019 de la formation professionnelle, elle nous livre sa vision en quelques questions clés.

Quelle est votre lecture de la réforme et du nouveau paysage des OPCO ? Quelles sont les nouvelles attributions et dimensions pour les OPCO ?

Les missions des OPérateurs de COmpétences ont vraiment évolué et se sont recentrées sur trois thématiques principales :

  • l’accompagnement des entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés, et en particulier des entreprises de moins de 50 salariés via le plan de développement des compétences ;
  • le soutien et le financement de l’alternance via le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ;
  • l’appui aux branches professionnelles pour l’ingénierie de certification et la GPEC sectorielle.

Quelle articulation avec les autres acteurs du secteur pour les OPCO dans ce contexte ?

Cette réforme impacte quasiment tous les acteurs de la Formation professionnelle. Pour n’en citer qu’un, qui est un vrai nouveau partenaire pour les Opco : les CFA. Puisque nous allons désormais financer les contrats d’apprentissage selon des modalités proches du contrat de professionnalisation.

Quelles sont les nouvelles échéances et modalités de versement des contributions ?

Nous allons continuer à collecter les fonds pour la formation et l’alternance cette année et l’année prochaine (masse salariale 209 et masse salariale 2020).

Pour les branches du Bâtiment et des Travaux publics, la collecte de cette contribution est répartie sur toute l’année. C’est une spécificité. En revanche pour les autres branches, il y aura plusieurs échéances à venir. Une en septembre 2019 pour les entreprises de plus de 11 salariés qui correspond à un acompte de 75% de la contribution. Et au 29 février 2020, elles devront s’acquitter du solde. Pour les entreprises de moins de 11 salariés la collecte s’effectuera de manière globale au 29 février 2020.

 

Quelles opportunités peuvent tirer les entreprises de la réforme ?

La réforme de la formation et de l’apprentissage va faire évoluer les pratiques en matière de formation. Les entreprises ont vraiment quelque chose à y gagner. On peut identifier pour elles cinq grandes opportunités.

La définition de l’action de formation est plus ouverte et plus souple. Elle va donc permettre de faire monter en compétences les collaborateurs dans des conditions plus adaptées aux entreprises.

Le recrutement en alternance est facilité. La prise en charge est garantie pour chaque contrat signé. Les alternances peuvent être plus longues, et possibles jusqu’à 30 ans en apprentissage.

Les entreprises peuvent réaliser des partenariats avec des CFA ou de créer son propre CFA. Concrètement c’est le moyen d’intégrer et de former des collaborateurs sur des compétences métiers propres à une entreprise

Le Compte personnel de formation est monétisé. Les entreprises vont pouvoir proposer à leurs salariés de co-construire des projets de formation et d’abonder pour participer au financement.

Enfin, la création de la PRO A permet désormais d’accompagner les collaborateurs les moins qualifiés avec un dispositif spécifique et qualifiant.

Pour en savoir plus, rdv à Paris le 20 juin 2019 pour la conférence EFE
« Réforme 2019 de la formation professionnelle : relevez le défi de la compétence ! »

 

Khecha ClaireClaire KHECHA
Directrice Générale
CONSTRUCTYS 

Intervenante lors de notre prochaine conférence « Réforme 2019 de la formation professionnelle »