Quels sont les impacts de la retranscription visuelle sur l’engagement des participants ?

visuel

Sylvie Captain-Sass intervient en tant que formatrice et coach créatif auprès d’ingénieurs, designers, mais aussi étudiants et managers pour les accompagner dans le développement de leur créativité et la découverte de nouvelles ressources. Elle nous parle des différentes techniques et usages de la facilitation graphique

Comment retranscrire graphiquement des messages clés ?

Facilitation graphique, scribing, graphic recording… trois manières d’accompagner conférences et réunions stratégiques par différents modes de représentations visuelles.

Scribing et graphic recording permettent de cartographier des contenus et le cheminement de pensées. Ces techniques se réalisent sans interaction avec les collaborateurs. Elles s’appuient, comme la facilitation graphique, sur une écoute active des informations et en proposent une appropriation visuelle agrandie.

visuelle

Focus sur la facilitation graphique

La facilitation graphique favorise l’engagement des participants par la création d’une dynamique de groupe dans une atmosphère ludique. Elle permet de clarifier les propos afin de créer une vision commune traduite de manière visuelle et imagée.

Le facilitateur soutient les processus de cocréation des participants par une reformulation graphique. Il anime, fluidifie et synthétise la production d’idées en apportant cohérence et puissance visuelle. Il permet d’associer deux approches cérébrales complémentaires dans la construction d’un projet : cerveau gauche (mots, raison, détail) et cerveau droit (images, intuition, global) Il invite ainsi émotions et créativité dans l’enrichissement des processus de réflexion collective.

 

Pour en savoir plus, découvrez l’atelier « SketchNotes : la facilitation graphique au service de l’apprentissage » dans le cadre de la conférence EFE dédiée aux neurosciences qui se tiendra le 16 mai 2019 à Paris.

 

 

CaptainSAASSylvie Captain-Sass est facilitatrice graphique et enseigne cette compétence auprès d’élèves internationaux au sein de l’école de design Strate.

Elle détient un doctorat en recherches en arts plastiques (Paris 1 – Sorbonne) réalisé sur une transversalité art et neurosciences, notamment la plasticité cérébrale.

Elle interviendra lors de notre prochaine conférence « Neurosciences : comment mieux apprendre et former vos équipes ? »