La convivialité managériale, une politique de riches ?

Lors du prochain Panorama des Innovations managériales des DRH, des dirigeants, des auteurs se réuniront pour partager leurs bonnes pratiques sur la culture start-up, la convivialité managériale, l’innovation ouverte et la révolution numérique

Culture managériale : et la convivialité, b… !

Commençons par enfoncer quelques portes grandes ouvertes (c’est facile et ça fait toujours du bien !) :

  • « Les individus ne quittent pas des jobs, ils quittent des managers » : c’était en 1999 et ce bon mot de Marcus Buckhingham et Curt Coffman n’a pas pris une ride !
  • La performance des gens qui se sentent bien au travail est meilleure à celle des autres !
  • Les performances des entreprises sont meilleures quand leurs salariés sont engagés et heureux au travail !

Et oui, les gens heureux au travail sont plus performants ! Nous le savons tous, cela parait évident et pourtant, ça sonne toujours un peu comme une pub pour un yaourt avec un slogan du genre : « Bien dans mon entreprise, bien dans mon job, bien dans ma vie »

« Bien dans mon job, bien ma vie… »

Dès qu’on parle de convivialité au travail, la caricature et l’image d’Épinal ne sont jamais très loin. Les idées reçus non plus ! Développer une culture conviviale pour ses salariés ne peut pas être une priorité en temps de crise, cela nécessite des dépenses importantes sans retour sur investissement, ce n’est adapté à certains business (restons sérieux, tout de même !), etc.Pourtant, si on y regarde d’un peu plus près, certaines entreprises ont fait de la convivialité leur ADN et le socle de leur performance sans pour autant exploser les budgets !  En réalité et pour répondre à ceux qui considèrent que la convivialité managériale c’est vraiment un truc de riche, je dirais que ça peut surtout le devenir !

La preuve en quelques chiffres clés et avec quelques bonnes pratiques en une infographie :

Convivialité managériale