Devenir gestionnaire de paie

Gestionnaire de paieL’établissement du bulletin de paie nécessite des connaissances juridiques, sociales et fiscales. Le gestionnaire de la paie doit être capable de mettre en place et de vérifier les modifications intervenant dans le calcul des bulletins qu’il s’agisse de traiter l’entrée ou la sortie d’un collaborateur, de gérer l’absence maladie ou l’indemnisation des congés payés et de régler les cotisations auprès des organismes sociaux et fiabiliser la DADS-U.

Découvrez l’interview de Christian Grimbert, Consultant paie et charges sociales et intervenant EFE sur le cycle certifiant « Gestionnaire paie » éligible au CPF, du 16 mars au 8 septembre 2017 à Paris :

Rédaction Analyses Experts : Quelles sont les missions d’un gestionnaire de paie ?

Christian Grimbert : Le gestionnaire de paie doit pouvoir réagir et intervenir dans toutes les étapes du calcul de la paie, être capable de valider un bulletin de paie ou au contraire de le modifier car le nouveau mode de calcul, en référence à la dernière modification du Code du Travail, n’est pas conforme.  C’est un métier qui nécessite une mise à jour constante des connaissances en matière de droit social.

Selon le type de structure qui l’accueille, le gestionnaire peut se voir confier des missions de gestion des déclarations sociales ou de renseignement de tableaux de bord concernant la gestion et le suivi des salaires.

Rédaction Analyses Experts : Quelles compétences spécifiques sont requises pour cette fonction ?

Christian Grimbert : Il est primordial de maîtriser toutes les étapes de réalisation du bulletin de paie, de vérifier le paiement des cotisations sociales et de contrôler la DSN et les déclarations annuelles.

L’établissement du bulletin de paie nécessite des connaissances juridiques, sociales et fiscales. La législation évolue et se complexifie au fil des années. Le gestionnaire de la paie doit être capable de mettre en place et vérifier les modifications intervenant dans le calcul des bulletins qu’il s’agisse de traiter l’entrée ou la sortie d’un collaborateur, gérer l’absence maladie, fiabiliser le solde de tout compte , régler les cotisations  sociales  et fiabiliser la Déclaration Sociale Nominative.

Par ailleurs, l’organisation, la rigueur et la discrétion sont des qualités indispensables pour s’épanouir dans ce métier. Il faut également être curieux et aimer faire évoluer ses connaissances.

Rédaction Analyses Experts : Quelles compétences l’apprenant peut-il acquérir ou développer en suivant la formation EFE « Gestionnaire paie » ?

Christian Grimbert : Le Cycle Certifiant « Gestionnaire Paie », éligible au CPF, est dispensé sur 12 jours. Le rythme se réparti en 6 modules de 2 jours  et va permettre à l’apprenant de valider toutes les étapes et de :

  • Maîtriser les bases de la législation sociale
  • Maîtriser les calculs de la paie et assurer le paiement des salaires
  • Fiabilise le solde de tout compte et respecter les limites d’exonération sociale et fiscale
  • Garantir le paiement des cotisations sociales et valider la DSN et les déclarations annuelles
Cette formation est très instructive et extrêmement formatrice, notamment pour les personnes qui débutent dans un métier du service des ressources humaines et/ou en rapport avec ce service. Le formateur, M. GRIMBERT, est l’encyclopédie humaine des RH. Formation exceptionnelle, pleine de savoir.
Sylvie B.
FORMULA II PARTICIPATIONS

Pour maîtriser les étapes du calcul de la paie et des charges sociales, découvrez le parcours certifiant Gestionnaire paie !

Laisser un commentaire